Rechercher Géographie et Géographier

Géographie et Géographier

2022-09-09  vendredi Il y a  vues Total : 9303 mots
Font
Recommandé
A. − Science qui a pour objet la description de la Terre et en particulier l'étude des phénomènes physiques, biologiques et humains qui se produisent sur le globe terrestre; discipline scolaire, universitaire correspondante. Avec la volonté obstinée de s'instruire en toutes choses, il apprit la géographie et ne plaça plus le climat du Brésil sous la latitude de New York, à grand renfort de palmiers et de citronniers, comme nous l'avons vu faire dans sa lettre à Henry (Flaub., 1reÉduc. sent.,1845, p. 234).Le fils d'un grand voyageur peut, à l'école, être surpassé en géographie par le fils d'un mineur (Durkheim, Division trav.,1893, p. 303) :
1. En retraçant les voies par lesquelles la géographie est arrivée à éclairer son but et à affermir ses méthodes, on reconnaît qu'elle a été guidée par le désir d'observer de plus en plus directement, de plus en plus attentivement, les réalités naturelles. Cette méthode a porté ses fruits; l'essentiel est de s'y tenir. Vidal de La Bl.ds Annales géogr.,1913, p. 299.
SYNT. Carte, cours, traité de géographie; avoir des notions d'histoire et de géographie; enseigner la géographie; connaître, savoir sa géographie; être fort en géographie; Annales, licence de géographie; professeur d'histoire et de géographie; Institut, Société de Géographie.
Dans l'arg. des écoles, p. abrév. géo. Une leçon de géo; un prof de géo.
P. méton.
Manuel, traité de géographie. Acheter une géographie. Les voyages transalpins commençaient autrefois par Avignon, c'était l'entrée de l'Italie. Les géographies disent : « Le Rhône est au roi, mais la ville d'Avignon est arrosée par une branche de la rivière de la Sorgue, qui est au pape... » (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 66).Pour instruire les enfants d'une manière agréable, il leur fit cadeau d'une géographie en estampes (Flaub., Cœur simple,1877, p. 14).V. démoder ex. 2.
Ensemble des théories d'un géographe. L'ambition cosmologique de la géographie de Humboldt s'est perdue à l'époque classique (P. Claval, Essai sur l'évolution de la géogr. hum., Paris, Les Belles Lettres, 1964, p. 10).
Rem. Qq. dict. enregistrent le sens vieilli p. anal. d'aspect, carte de géographie (ou carte géographique) « nom donné à un papillon ou à un coquillage ».
[Suivi d'un adj. qualificatif ou d'un compl. de nom qui précise le point de vue particulier de l'étude, rappelle la science dont la géographie utilise les données] La géographie humaine est la science des rapports multiples expliquant les établissements humains et leurs modes de vie dans un cadre spatial (M. Derruau, Précis de géogr. hum., Paris, Colin, 1961, p. 17) :
2. Science nouvelle (...), la géographie physique va guider notre marche. Elle nous montrera la liaison des différentes chaînes de montagnes, l'importance des cours d'eau auxquels elles donnent naissance, la richesse ou la pauvreté de la végétation, les différents contours de nos côtes, les poissons qui habitent nos eaux (...), les animaux propres à nos montagnes ou à nos plaines. Malte Brun, Géogr. universelle, Paris, Dufour, Boulanger, Legrand, t. 7, 1863, p. 286.
SYNT. Géographie générale, régionale; géographie agraire, astronomique, biologique, botanique, économique, industrielle, médicale (vieilli), minière, politique, urbaine, zoologique; géographie des sols.
Géographie historique ou géographie de l'histoire. Étude des rapports entre les données naturelles de la géographie et l'histoire; conception de l'histoire qui privilégie l'influence de la géographie sur l'histoire. La géographie de l'histoire repose essentiellement sur des considérations de faits localisés et régionaux (Brunhes, Géogr. hum.,1942, p. 280).
Géographie linguistique. ,,Partie de la dialectologie qui s'occupe de localiser les unes par rapport aux autres les variations des langues`` (Ling. 1972).
Géographie ancienne, moderne; géographie du moyen âge. Description géographique des pays, des États, d'après les documents de l'Antiquité, du moyen âge, de l'époque moderne (d'apr. Ac. 1932).
B. − Ensemble des réalités physiques, humaines, biologiques qui constituent l'objet de la géographie. La géographie des États, des mers; ce pays a son histoire et sa géographie. Le paysage est la géographie comprise comme ce qui est autour de l'homme, comme environnement terrestre (E. Dardel, L'Homme et la terre, Paris, P.U.F., 1952, p. 41) :
3. La géographie de la France est changée depuis le début de la guerre. Des noms sont continuellement répétés que tout le monde ignorait, qui ne se trouvent même pas sur les cartes d'état-major. Barrès, Cahiers, t. 11, 1918, p. 322.
P. anal. et au fig. Synon. de répartition, topographie.Simon a véritablement le sens de la géographie des âmes; il sait dans quelle région intellectuelle je suis situé (Barrès, Jard. Bérén.,1891, p. 119).Pour une saine géographie des partis, et pour une saine topographie des esprits (Péguy, Argent,1913, p. 1212) :
4. Rien de plus étroit que ma géographie sentimentale − Département de La Fouve, chef-lieu Maman, sous-préfectures Berthe et Nathalie. Le reste, c'était l'étranger. H. Bazin, Aimer,1956, p. 24.
Prononc. et Orth. : [ʒeɔgʀafi]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1513 Geographie (J. Lemaire de Belges, Illustrations de Gaule, livre 3, éd. J. Stecher, t. 2, p. 269). Empr. au lat. class.geographia, du gr. γ ε ω γ ρ α φ ι ́ α de même sens. Fréq. abs. littér. : 531. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 827, b) 706; xxes. : a) 551, b) 842.
DÉR.
Géographier, verbe trans.,rare. Décrire quelque chose du point de vue de la géographie. Géographier un continent, un pays, une région. En partic. a) Avoir une vue géographique de quelque chose. En vrai Siennois, qui géographie sa ville par quartiers (Bourget, Némésis,1918, p. 27).b) Faire la carte géographique de quelque chose. Géographier le bassin d'un fleuve (Nouv. Lar. ill.). P. anal. et au fig. Le treillage peint de la voûte s'était défoncé en maint endroit, et les pluies d'hiver, filtrant par les lézardes, avaient géographié des Amériques nouvelles à côté des vieux continents et des îles déjà tracées (Gautier, Fracasse,1863, p. 460).[ʒeɔgʀafje] (il) géographie [ʒeɔgʀafi]. Aucune transcr. ds les dict. 1reattest. 1833 (Gautier, Jeunes-France, éd. E. Renduel, préf., p. 21); de géographie, dés. -er.
BBG.Arveiller (R.). R. Ling. rom. 1973, t. 37, p. 499. - Mat. Louis-Philippe. 1951, p. 194, 325. (s.v. géographier). - Quem. DDL t. 2 (s.v. géographier).

Droits : Déclaration de droit d'auteur : le droit d'auteur de toutes les images, documents audio et vidéo marqués de "Source : Aimer Langue Française" appartient à ce site Web. Lors de la réimpression, veuillez indiquer "Source : Aimer Langue Française". Sauf indication contraire, tous les articles de ce site ne représentent pas les vues de ce site. Les marques apparaissant dans le rapport appartiennent à leurs titulaires légaux.