Où est-il Mont Sinaï ?

2021-11-18 vues

C’est là que dans la religion hébraïque, Moïse, après avoir libéré le peuple hébreu d’Égypte et avoir traversé la mer Rouge qui se referma ensuite sur l’armée égyptienne, reçut de Yahweh le Décalogue (Les Dix Commandements) également appelé les Tables de la Loi. Cependant, lorsque Moïse redescendit du mont Sinaï, il vit les Hébreux, sous la conduite de son frère Aaron, adorer un veau d’or ; pris de colère, il brisa les Tables de la Loi sur un rocher et dut retourner au sommet du mont Sinaï pour regraver les tables afin de conclure le pacte d’alliance entre le peuple israélite et Dieu. Cet épisode de l’Ancien Testament s’accompagne d’images symboliques fortes visant à montrer la toute-puissance du Créateur telles que le tonnerre et les éclairs, les flammes, et une épaisse fumée recouvrant la montagne.

La Bible cite également cet épisode de l’Exode du peuple hébreu vers Canaan, mais il est cependant fait référence au mont Horeb qui serait selon l’avis d’experts en théologie 神學 une autre appellation du mont Sinaï.

Les Israélites considéraient déjà le Sinaï comme une terre sainte, mais des peuplades sémitiques 闪米特人的 présentes bien avant les Hébreux et les Égyptiens vénéraient déjà les divinités présentes dans ces montagnes. Dans la littérature rabbinique 拉比的 classique, le mont Sinaï est devenu synonyme de sainteté ; en effet, il est dit que : « Lorsque le Messie 弥赛亚 des juifs viendra, Dieu joindra les monts Sinaï, Tabor et Carmel ensemble et rebâtira le temple de Jérusalem ».

Dans un registre spirituel, la montagne est à plusieurs reprises citée par les théologiens sous l’appellation « Sinaï mystique », comme étant un rite 典礼 d’initiation, consacrant une spiritualité ascendante devant mener à la découverte d’un « moi supérieur » situé en son sommet qui devient alors la symbolique du but à atteindre demeurant au cœur de nombreuses pratiques initiatiques d’inspiration chrétienne.


Afficher une carte plus grande

Précédent : 返回列表

Prochain : 返回列表

Mise à jour

En haut